Avocat dans l'indemnisation d'un traumatisme crânien à Nice 

L'indemnisation des victimes d'un traumatisme crânien requiert une prise en charge particulière et pluridisciplinaire.

Le traumatisme cranio-encéphalique ou crânien se définit comme un ébranlement en masse du cerveau induit par un coup direct à la tête, une accélération ou une décélération rapide. Les séquelles induites sont physiques mais également psychiques.

Audrey GUILLOTIN est titulaire d'un DESU en réparation juridique du dommage corporel obtenu en 2016. Son mémoire a porté sur "la spécificité de l'appréciation médico-légale chez les victimes de traumatismes cranio-encéphaliques"

Contactez votre avocat, elle vous reçoit au sein de son cabinet à Nice pour échanger avec vous à propos de l’indemnisation de votre traumatisme crânien

Quelles sont les conséquences d’un traumatisme crânien ?

Dans la pensée commune, le handicap se voit. Or, les troubles cognitifs induits par le traumatisme crânien ne sont pas visibles et ne permettent pas à la victime de vivre de manière optimale et autonome.

Les victimes de traumatismes crâniens sont victimes de ce type de troubles car le traumatisme cérébral tire sa singularité d'une atteinte au cerveau dont dépend notre comportement et notre personnalité.

Ce type de séquelles est souvent inconnu et/ou mal évalué.

Elles sont parfois même méconnues de la victime (anosognosie : incapacité pour un patient de reconnaître la maladie ou la perte de capacité fonctionnelle dont il est atteint). De facto, ces séquelles sont mal ou pas indemnisées.

Pourtant, elles impactent fortement la vie sociale, professionnelle et familiale de la victime. Leur réparation apparait donc un enjeu majeur pour la victime et son entourage.

L’assistance de votre avocat à Nice, dans la réparation de votre traumatisme crânien

La Loi du 11 février 2005 pour « l’égalité des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » apporte un éclairage quant à la définition du handicap :« Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant. »

Il est nécessaire d'être accompagné de votre avocat à Nice, dans le parcours lié à l'indemnisation de ce traumatisme spécifique quel que soit sa gravité. Un traumatisme léger peut induire des séquelles lourdes.

Une attention particulière doit être portée tout au long de la procédure, de la demande d'expertise (mission d'expertise spécifique) à la demande d'indemnisation (préjudices spécifiques). Un accompagnement spécifique doit être mis en place dès le début du parcours indemnitaire. (Mise en avant de la prise en charge : médecin rééducateur, ergothérapeute, neuropsychologue...).

Vous devez notamment vous faire accompagner par un médecin conseil spécialisé.

Consultez également :